Maillol et son œuvre

    Photographe inconnu, "Portrait de Maillol", non daté © Paris, Archives Fondation Dina Vierny - Musée Maillol

    oeuvre du xix en avant

    1861 - 1882

    Les débuts

    oeuvre de maillol du xixe

    1861

    Aristide Bonaventure Jean Maillol est né le 8 décembre 1861 à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales). C’est le quatrième des cinq enfants de Catherine Rougé et de Raphael Maillol, négociant en tissus et propriétaire de vignes.

    1875

    Son goût pour l’art se manifeste dès sa petite enfance, et c’est à 14 ans qu’il peint son premier tableau, une marine. Il prend ensuite des cours de dessin au musée de Perpignan et décide de devenir peintre

    Aristide Maillol, "Autoportrait", 1884, huile sur toile, 32 x 24 cm, © Fondation Dina Vierny - Musée Maillol

    1882 - 1885

    Les études à Paris et l’intégration

    1882

    En 1882, Maillol a 21 ans et décide de réaliser son rêve : « monter » à Paris. Il tente à plusieurs reprises l’examen d’entrée à l’Ecole des Beaux-arts.

    1885

    Il est finalement admis le 17 mars 1885, dans la section Peinture et Sculpture. Ses maîtres sont Jean-Paul Laurens, Gérôme et surtout Cabanel. Il connaît à ce moment-là une période de grande misère. Sous-alimenté, il tombe malade et sera hospitalisé à plusieurs reprises.

    Photographe inconnu, "Maillol dans son atelier de tapisserie", non daté © Fondation Dina Vierny - Musée Maillol

    1893 - 1895

    La tapisserie

    1893

    Dégouté de l’enseignement des Beaux-arts, très impressionné par l’art de Paul Gauguin et de Maurice Denis dont il fait la connaissance et qui l’encourage, Maillol commence à s'intéresser à la tapisserie. Il expose régulièrement au Salon de la Société Nationale des Beaux-arts où il envoie des tapisseries, des bois sculptés, de petites sculptures, et des terres cuites émaillées.

    1895

    En 1895, il crée à Banyuls un atelier de tapisserie.

    Photographe inconnu, "Maillol et Clothilde", non daté © Paris, Archives Fondation Dina Vierny - Musée Maillol

    1896

    La famille

    7 juillet 1896

    Dans son atelier il rencontre Clotide Narcis qui deviendra son modèle. Ils se marient à Paris le 7 juillet 1896.

    30 octobre 1896

    Le 30 octobre naît à Banyuls-sur-Mer le fils unique de l’artiste, Lucien, qui deviendra également peintre.

    Rippl-Ronaï ?, "Bonnard, Maillol, Vuillard, Vallotton", non daté © Paris, Archives Fondation Dina Vierny - Musée Maillol

    1900

    Ses débuts en sculpture

    1900

    Maillol accueille régulièrement chez lui ses amis nabis : Maurice Denis, Ker Xavier Roussel, Edouard Vuillard, Pierre Bonnard, et plus tard Henri Matisse. Une étroite amitié unira ces artistes toute leur vie. Maillol se tourne alors exclusivement vers la sculpture. Il réalise des terres cuites que ses amis admirent et qu’ils représentent dans plusieurs de leurs œuvres.

    Pierre-Auguste Renoir, "Portrait d'Ambroise Vollard", 1908, huile sur toile, 81,6 x 65,2 cm © Londres, Courtaud Institute of Art

    peinture aristide maillol

    1902

    Les débuts de la reconnaissance

    peinture aristide maillol copy

    1902

    Ambroise Vollard organise, en 1902, la première exposition personnelle de Maillol dans sa petite galerie de la rue Laffitte. C’est un assemblement composite de 33 œuvres, dont l’objectif est d’étonner et de séduire les amateurs d’art. Le marchand d’art Ambroise Vollard achète quelques-unes de ces sculptures. Malgré ces ventes, la situation matérielle de l’artiste reste fragile. Le critique et historien d’art Meier-Graefe lui consacre un chapitre dans son livre dédié à l’art moderne.

    Portait de Harry Kessler, non daté © Marbach, Schiller-National Museum, Deutsches Literaturarchiv

    1904

    Rencontre avec le comte Harry Kessler

    1904

    Sur les conseils d’Auguste Rodin, Octave Mirbeau et Maurice Denis, le comte Kessler, un riche collectionneur d’art, rencontre Maillol à Marly. Kessler devient son plus grand admirateur et son mécène. Maillol répétait souvent que cette rencontre fut une des plus belles chances de sa vie.

    Photographe: Frau von Heimberg. Dans l’atelier de Marly le Roy. Maillol, âgé de 46 ans, près de la version en pierre inachevée de Méditerranée pour Kessler. A l’arrière-plan, la maquette en plâtre de Pomone. 1908. Archives Fondation Dina Vierny-Musée Maillol, Paris

    1905

    Succès au Salon d’Automne

    1905

    Maillol vit son premier grand succès au Salon d’Automne en 1905 avec le plâtre de Méditerranée. Kessler a commandé une pierre monumentale de cette œuvre à Maillol, un haut-relief, Le Désir, puis une sculpture demi-nature, le Jeune Cycliste. Ses amis, Gustave Geffroy et Octave Mirabeau, lui obtiennent la commande du monument à Auguste Blanqui, L’Action enchaînée. Il fait à Cagnes le portrait de Renoir en 1907 et travaille également à la sculpture La Nuit.

    Photographe inconnu, "Aristide Maillol", non daté © Paris, Archives Fondation Dina Vierny - Musée Maillo

    1910

    La notoriété

    1910

    Maillol expose au Salon d’Automne 1910 une statue en plâtre, Pomone, qui aura un succès considérable dans la presse artistique internationale.
    Le collectionneur russe Morozov l’achète et lui commande trois autres sculptures : L’Été, Le Printemps, Flore. Maillol obtient également la commande du Monument à Cézanne pour la ville d'Aix-en-Provence qui le refusa. Il ne sera installé au jardin des Tuileries qu’en 1929.

    Photographe inconnu, "Visiteurs devant l'atelier de Maillol à Marly-le-Roi, avec L'Action enchainée, La Douleur et L'Ile-de-France", non daté © Paris, Archives Fondation Dina Vierny - Musée Maillol

    À partir de 1913

    Un artiste international

    1913

    Du 13 avril au 4 mai 1913, se déroule la première exposition de Maillol hors de France, à Rotterdam, aux Pays-Bas. Y sont exposées 8 sculptures de très grand format, des modèles en plâtre, Pomone, Flore, 5 dessins et 60 photos d’autres œuvres de Maillol par Eugène Druet.
    La même année, plusieurs de ses œuvres sont exposées aux Etats-Unis, au célèbre Armory Show.

    1928

    En 1928, il expose à Londres à la Goupil Gallery puis à Berlin, chez Flechtheim.

    1933

    En 1933, une grande exposition est organisée à New York à Brummer Gallery. La même année, une rétrospective lui est consacrée à la Kunsthalle de Bâle.

    Studio Olofsdoller, "Portrait de Dina Vierny", non daté © Paris, Archives Fondation Dina Vierny - Musée Maillol

    1934

    La rencontre avec Dina Vierny

    1934

    En 1934, Aristide Maillol, au sommet de sa gloire, rencontre Dina Vierny alors âgée de 15 ans. Elle devient vite son modèle et sa précieuse collaboratrice et le restera jusqu’à sa mort.

    1937 - 1944

    Entre 1937 et 1944, Maillol réalise les sculptures monumentales L’Air, La Montagne, La Rivière, avec Dina comme modèle.
    Dina Vierny oeuvrera par la suite pour divulguer auprès d’un large public l'œuvre de Maillol et créer un musée qui lui sera dédié.

    Photographe : Karquel, Aristide Maillol dans la montagne, près de Banyuls-sur-Mer, 1943. Archives Fondation Dina Vierny-Musée Maillol, Paris.

    1939

    Un retour aux sources

    1939

    Maillol se retire à Banyuls en septembre 1939. Il fuit la folie des hommes. Il vit seul dans la montagne, dans sa métairie qui lui sert d’atelier et revient à la peinture. Il commence sa dernière statue, Harmonie, qu’il ne terminera pas. Il travaille au recensement de son œuvre avec Dina Vierny. Maillol peint et dessine beaucoup.

    Harry Kessler, "Aristide Maillol au temple d'Apollon, Delphes", 13 mai 1908 © Archives Fondation Dina Vierny-Musée Maillol, Paris

    1944

    Décès d’Aristide Maillol

    1944

    Le 15 septembre 1944, Maillol souhaite rendre visite à Raoul Dufy, à Vernet-Les-Bains. Le docteur Nicolau le conduit en voiture mais les deux hommes sont victimes d’un accident. Maillol est blessé à la mâchoire. Il ne peut plus parler. Il meurt chez lui d’urémie, à Banyuls, le 27 septembre.