En cours
A Venir
Billetterie
Collections en ligne
Actualités
Boutique
Restaurants et privatisation

02.04.2022

Déplacement provisoire de quatre sculptures d’Aristide Maillol au jardin du Carrousel

Quatre sculptures d’Aristide Maillol ont provisoirement quitté le jardin du Carrousel dans lequel elles résident depuis 1964.

Maillol au Jardin du Carrousel

Maillol fait depuis 1929 partie intégrante du jardin des Tuileries. A cette date y est installé le Monument à Cézanne, entre deux volées d’escaliers à proximité du Musée de l’Orangerie. Réalisé en marbre rose, matériau poreux qui subit malheureusement les effets du temps, l’œuvre se dégrade progressivement. Dina Vierny, engagée depuis l’après-guerre dans la défense de l’œuvre de Maillol, propose en 1959 de faire couler un plomb de la sculpture afin de la remplacer et pouvoir déplacer celle en marbre rose au Musée d’Art Moderne de Paris dirigé alors par Jean Cassou qui soutient le projet.

Aristide Maillol, Monument à Cézanne, entre 1912 et 1925, statue en marbre rose du Canigou, H. 140 ; L. 227 ; P. 77 cm; pds. 1610 kg., © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Afin d’accélérer la démarche qui s’éternise, elle sollicite un entretien avec André Malraux qui lui déclare « Vous me donnez l’œuvre, je vous donne les Tuileries ! ». L’espace étant trop conséquent, ils décident de se limiter au Jardin du Carrousel et le ponctue de dix-huit œuvres monumentales en bronze et et en plomb. Le choix se porte sur trois sculptures déjà fondues et conservées au Musée national d’Art Moderne, et le reste est donné par Dina Vierny et Lucien Maillol, la fonte étant aux frais de l’Etat. Dina Vierny coordonne et conçoit toute l’installation, mettant à profit l’enseignement de Maillol sur la façon de mettre en valeur les sculptures. Elle fait pour cela réaliser des silhouettes grandeur nature afin de planifier du mieux possible ce musée Maillol en plein air.

Jardiniers transportant des maquettes de statues d’Aristide Maillol dans le jardin du Carrousel, la 14 janvier 1964

Ces sculptures de Maillol n’ont dès lors quitté le Jardin qu’à l’occasion des travaux du Grand-Louvre initiés par François Mitterrand en 1981. La majeure partie de ce projet d’envergure consistait à agrandir la surface dédiée au musée avec notamment la construction de la Grande Pyramide, ce qui a transformé la majorité des jardins en terrains vagues et induit le déplacement des statues. En 1990, François Mitterrand lance un concours visant à réhabiliter les jardins. Ce sont les paysagistes Pascal Cribier et Louis Benech qui le remportent et qui conçoivent un Jardin du Carrousel ponctué de grandes haies au sein desquelles les statues viennent se voiler et se dévoiler. Les sculptures devraient repartir une nouvelle fois en 2022  pour une nouvelle campagne de travaux visant à moderniser et réadapter le jardin.

 

La campagne de travaux

Le Musée du Louvre a annoncé à la fin de l’année 2020 un nouveau projet de travaux afin de redonner de sa superbe au Jardin des Tuileries. Le gros chantier, estimé à 15 millions d’euros, débute par la revégétalisation de la grande allée dont le dépouillement n’a fait que s’accroître au fil des ans. Cette première phase consiste à replanter 92 ormes de chaque côté de l’allée afin de l’étoffer et l’ombrager, faisant diminuer sa largeur de moitié et recréant ainsi une perspective. Des réfections seront également effectuées progressivement au niveau de certains bosquets et installations telles que les fontaines et les bancs. Cette campagne a pour but principal de rendre le musée de plein air plus agréable et de redynamiser la biodiversité de l’espace vert.

Vue aérienne du Jardin des Tuileries

Isabelle Glais, sous-directrice des jardins à la Direction du patrimoine architectural et des jardins du Louvre, a indiqué qu’une amélioration du Jardin du Carrousel – vouée à remettre en valeur les sculptures dédié à Maillol – serait envisagée d’ici 2023. En vue de ces travaux au sein du Jardin du Carrousel, quatre sculptures ont été déjà déplacées hors du musée en plein air : Méditerranée, La Jeune Fille allongée, L’Été et L’Action Enchaînée. Elles n’attendront cependant pas la fin des travaux au sein d’une réserve car elles seront présentées au Musée d’Orsay pour combler les socles laissés vides par les sculptures parties pour la rétrospective ambulante dédiée à Maillol qui aura lieu à Orsay, à la Kunsthaus de Zurich puis à La Piscine de Roubaix – Musée d’art et d’industrie André Diligent. À la fin des travaux, prévus au début de l’année 2023, les quatre bronzes de Maillol pourront ainsi retrouver leur place au sein d’un jardin encore plus beau que celui qu’ils avaient quitté.

Près d’une centaine d’œuvres de l’artiste, prêtées par la Fondation Dina Vierny – Musée Maillol (sculptures, peintures, dessins, tapisseries) seront également à retrouver au Musée d’Orsay, de quoi redécouvrir ce sculpteur qu’André Malraux avait qualifié de « plus grand sculpteur de plein air ». Un colloque sera également dédié à l’artiste avec notamment une conférence d’Emmanuelle Heran intitulée « Maillol au Carrousel » qui reviendra sur l’entreprise de Dina Vierny soutenue par André Malraux.

 

Prêt de "L’Eté sans bras" au Musée Maurice Denis

Découvrez notre expositions en cours : Hyperréalisme Ceci n'est pas un corps

DECOUVRIR
Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Mentions légales | CGU | Données personnelles | Gestion des cookies

Musée Maillol, 2021

Mentions légales | CGU | Données personnelles | Gestion des cookies

Musée Maillol, 2021

Musée Maillol, 2021