Du 7 mars au 15 juillet 2018, le Musée Maillol à Paris, présente une exposition consacrée à l’artiste japonais, naturalisé français, Léonard Tsuguharu Foujita. Plus d’une centaine d’oeuvres majeures, issues de collections publiques et privées, retracent le caractère exceptionnel des années folles de Foujita à Montparnasse, entouré de ses amis Modigliani, Zadkine, Soutine, Indenbaum, Kisling ou Pascin. L’exposition se concentre sur la première période parisienne de l’artiste, très productif entre 1913 et 1931.

L’exposition retrace l’histoire d’un destin unique, celui d’un artiste évoluant entre deux cultures. De ses prémices au Japon, en passant par son ascension et la révélation de son oeuvre, son parcours le mènera jusqu’à la création de ce personnage si singulier dans le contexte parisien des années folles. Ses thèmes récurrents – femmes, chats, natures mortes, enfants et autoportraits – sont spécifiques du foisonnement de sa production artistique. Foujita traverse les grands courants modernistes sans dévier de son schéma de recherche, respectueux de ses racines japonaises et du classicisme des grands maîtres occidentaux.
Ses oeuvres en appellent d’autres, celles de ses voisins d’atelier, ses amis, admirateurs et inspirateurs, pour un dialogue enrichissant permettant de mesurer l’originalité et la complémentarité des artistes regroupés sous l’appellation « École de Paris ».

Les oeuvres majeures en provenance d’institutions et de musées remarquables et une centaine d’oeuvres rares de quelques 45 collections privées en provenance du Japon, des États-Unis et d’Europe, concourent à souligner à la fois l’extraordinaire génie créateur de Foujita et à inviter le visiteur à découvrir l’intimité d’un artiste surprenant. Les deux diptyques monumentaux, Combats I et II et Compositions au lion et au chien datés de 1928, prêts du Conseil Départemental de l’Essonne, coeur des Années Folles et de l’exposition, démontrent la puissance virtuose de Foujita et l’impact qu’il eut sur son époque. Ces grands formats, confiés par Foujita à sa femme Youki, étaient considérées par l’artiste comme ses tableaux les plus aboutis. L’exposition démontre le talent de l’artiste fou de dessin qui, après son illustre prédécesseur Hokusai, maniait le pinceau avec brio. Le trait de Foujita se révèle d’une sureté infaillible et ses lignes d’une finesse calligraphique exemplaire avec l’utilisation du sumi (encre nore japonaise) autant sur le papier que pour ses huiles. Il laisse à la couleur un rôle secondaire mais si décisif qu’elle en sublime le trait. La délicatesse de la gouache et de l’aquarelle emplit les formes par aplat, pour des transparences subtiles lorsqu’il s’agit de peinture à l’huile. Ses fonds d’or renforcent quant à eux l’impression de préciosité et de raffinement.

Cinquante ans après la mort de Foujita en 1968, le musée Maillol met à l’honneur l’oeuvre lumineuse et rare du plus oriental des peintres de Montparnasse.

Sous le haut patronage de 

A l'occasion de 

    

Avec le soutien de 

Partager
Galerie photos
L’équipe du projet artistique

Commissariat général

Sylvie Buisson est spécialiste des avant-gardes du XXe siècle à Montmartre et Montparnasse. Diplômée en Arts Plastiques et Histoire de l’art à Paris en 1969, elle consacre ses premiers travaux au Nô japonais traditionnel. Elle publie trois volumes du Catalogue Général de l’Oeuvre de Foujita, le 4e étant en cours de rédaction, l’ensemble répertoriant plus de 6000 oeuvres. Elle collabore en 1986 à une première exposition franco-japonaise « Foujita » pour son centenaire et intègre l’Union française des experts en 1989 en qualité de spécialiste de Foujita, sa vie et son oeuvre. En tant que conservatrice déléguée au Musée du Montparnasse de 2001 à 2007, elle y pilote 13 expositions dont Foujita, Desnos et Youki, un amour surréaliste. Puis, commissaire invitée, elle est au Japon, en France et en Russie, récemment en 2015, au Musée Pouchkine pour Foujita et Pascin, la grande époque de Montparnasse et en 2016 au Musée de Montmartre pour Bernard Buffet, intimement.

Anne Le Diberder est directrice de la Maison-Atelier Foujita, à Villiers-le-Bâcle, Conseil Départemental de l’Essonne. Historienne de formation, diplômée de l’Ecole du Louvre, elle participe au commissariat et à la rédaction d’ouvrages tels que Foujita, l’art du trait (2017), Foujita et la photographie (catalogue de l’exposition Léonard Foujita et ses modèles, Kawamura, Japon 2017), ou encore Foujita, le maître du trait (2008). Conservatrice déléguée des Antiquités et Objets d’Art - Patrimoine du XXe siècle, elle a été chargée de mission au service du Patrimoine du Conseil général de l’Essonne. Elle a travaillé à l’ouverture au public de la Maison-atelier Foujita dont elle a aujourd’hui la responsabilité. Promue Chevalier des Arts et Lettres en 2010 et Chevalier de l’Ordre national du Mérite en 2016, elle obtient en 2017 le prix d’honneur du ministre japonais des Affaires étrangères.

Fondation Foujita, représentée par Carole Boivineau, Déléguée Générale. Héritière des droits moraux et patrimoniaux portant sur l’ensemble de l’œuvre de LéonardFoujita (1886-1968) par décision de son épouse Kimiyo, la Fondation Foujita a été créée en 2011 sous égide de la Fondation d’Auteuil. Elle a pour mission de valoriser et faire vivre l’œuvre de cette figure majeure de l’Ecole de Paris afin de maintenir un souvenir vivant autour de l’artiste. Les produits issus des droits d'auteur et des dons sont entièrement destinés à financer des projets de pratiques artistiques et d'ouverture culturelle pour favoriser la réussite scolaire et l’insertion des jeunes fragilisés accompagnés par Apprentis d’Auteuil. 

Programmation

Nommée directrice de la programmation culturelle des expositions de Culturespaces en 2017, Beatrice Avanzi est notamment en charge du Musée Jacquemart-André, du Musée Maillol et de l’Hôtel de Caumont-Centre d’Art. À ses côtés, Agnès Wolff, responsable de la production culturelle et Hélène Sarreau, régisseur des expositions chez Culturespaces.

Scénographie

Hubert Le Gall est un designer français, scénographe, créateur et sculpteur d’art contemporain. Pour Foujita, peindre dans les années folles, il souligne à la fois les fantaisies de l’homme extravagant et les étapes de son ascension au sommet de son art.

L'application de visite

Cette application vous permet de découvrir les plus belles œuvres de l’exposition grâce à 17 commentaires audio présentant 27 oeuvres et la bande-annonce de l'exposition. Profitez d’une visite en très haute définition avec une profondeur de zoom exceptionnelle.
Tarif : 2,99 €

Disponible sur l’AppStore 
Disponible sur Google Play

L’équipe du projet artistique

Commissariat général

Sylvie Buisson est spécialiste des avant-gardes du XXe siècle à Montmartre et Montparnasse. Diplômée en Arts Plastiques et Histoire de l’art à Paris en 1969, elle consacre ses premiers travaux au Nô japonais traditionnel. Elle publie trois volumes du Catalogue Général de l’Oeuvre de Foujita, le 4e étant en cours de rédaction, l’ensemble répertoriant plus de 6000 oeuvres. Elle collabore en 1986 à une première exposition franco-japonaise « Foujita » pour son centenaire et intègre l’Union française des experts en 1989 en qualité de spécialiste de Foujita, sa vie et son oeuvre. En tant que conservatrice déléguée au Musée du Montparnasse de 2001 à 2007, elle y pilote 13 expositions dont Foujita, Desnos et Youki, un amour surréaliste. Puis, commissaire invitée, elle est au Japon, en France et en Russie, récemment en 2015, au Musée Pouchkine pour Foujita et Pascin, la grande époque de Montparnasse et en 2016 au Musée de Montmartre pour Bernard Buffet, intimement.

Anne Le Diberder est directrice de la Maison-Atelier Foujita, à Villiers-le-Bâcle, Conseil Départemental de l’Essonne. Historienne de formation, diplômée de l’Ecole du Louvre, elle participe au commissariat et à la rédaction d’ouvrages tels que Foujita, l’art du trait (2017), Foujita et la photographie (catalogue de l’exposition Léonard Foujita et ses modèles, Kawamura, Japon 2017), ou encore Foujita, le maître du trait (2008). Conservatrice déléguée des Antiquités et Objets d’Art - Patrimoine du XXe siècle, elle a été chargée de mission au service du Patrimoine du Conseil général de l’Essonne. Elle a travaillé à l’ouverture au public de la Maison-atelier Foujita dont elle a aujourd’hui la responsabilité. Promue Chevalier des Arts et Lettres en 2010 et Chevalier de l’Ordre national du Mérite en 2016, elle obtient en 2017 le prix d’honneur du ministre japonais des Affaires étrangères.

Fondation Foujita, représentée par Carole Boivineau, Déléguée Générale. Héritière des droits moraux et patrimoniaux portant sur l’ensemble de l’œuvre de LéonardFoujita (1886-1968) par décision de son épouse Kimiyo, la Fondation Foujita a été créée en 2011 sous égide de la Fondation d’Auteuil. Elle a pour mission de valoriser et faire vivre l’œuvre de cette figure majeure de l’Ecole de Paris afin de maintenir un souvenir vivant autour de l’artiste. Les produits issus des droits d'auteur et des dons sont entièrement destinés à financer des projets de pratiques artistiques et d'ouverture culturelle pour favoriser la réussite scolaire et l’insertion des jeunes fragilisés accompagnés par Apprentis d’Auteuil. 

Programmation

Nommée directrice de la programmation culturelle des expositions de Culturespaces en 2017, Beatrice Avanzi est notamment en charge du Musée Jacquemart-André, du Musée Maillol et de l’Hôtel de Caumont-Centre d’Art. À ses côtés, Agnès Wolff, responsable de la production culturelle et Hélène Sarreau, régisseur des expositions chez Culturespaces.

Scénographie

Hubert Le Gall est un designer français, scénographe, créateur et sculpteur d’art contemporain. Pour Foujita, peindre dans les années folles, il souligne à la fois les fantaisies de l’homme extravagant et les étapes de son ascension au sommet de son art.

L'application de visite

Cette application vous permet de découvrir les plus belles œuvres de l’exposition grâce à 17 commentaires audio présentant 27 oeuvres et la bande-annonce de l'exposition. Profitez d’une visite en très haute définition avec une profondeur de zoom exceptionnelle.
Tarif : 2,99 €

Disponible sur l’AppStore 
Disponible sur Google Play

HORAIRES  

Le Musée est ouvert tous les jours de 10h30 à 18h30. Nocturne le vendredi jusqu’à 20h30.
La librairie-boutique culturelle est ouverte aux horaires du Musée, y compris le dimanche.

 


TARIFS  

Plein tarif : 13 €
Tarif réduit : 11 € (7-17 ans, étudiants, porteurs d'une carte d'invalidité, demandeurs d’emploi, porteurs du Pass Education - sur présentation d’un justificatif en cours de validité)
Tarif famille : 42 € (pour 2 adultes et 2 enfants de 7 à 17 ans) 
Gratuit pour les enfants de moins de 7 ans, les détenteurs d'une carte ICOM et les journalistes (sur présentation d’un justificatif en cours de validité)

Aides à la visite

Audioguide : 3 €
Application smartphones et tablettes : 2,99 €

Visite commentée de l'exposition 

Une visite commentée de l’exposition est proposée tous les dimanches à 11h pour découvrir l’originalité de l'œuvre de Foujita, entre Orient et Occident, entre tradition et modernité.
Durée : 1h15 | Tarifs : plein tarif 22€ / tarif réduit 20€
Places limitées, pensez à acheter vos billets en ligne ou directement à la billetterie du Musée.
+d'infos

Visite-atelier pour les enfants 

Une visite guidée suivie d'un atelier créatif est proposée tous les samedis à 11h aux enfants de 5 à 12 ans.  
Durée : 1h15 | Tarifs : 13 €
Places limitées, pensez à acheter vos billets en ligne (prochainement disponible) ou directement à la billetterie du Musée.
+d'infos

 


ACCÈS  

En métro : lignes 12, station Rue du Bac
En bus : lignes 63, 68, 69, 83, 84, 94 et 95
En Velib' : Station Boulevard Raspail

HORAIRES  

Le Musée est ouvert tous les jours de 10h30 à 18h30. Nocturne le vendredi jusqu’à 20h30.
La librairie-boutique culturelle est ouverte aux horaires du Musée, y compris le dimanche.

 


TARIFS  

Plein tarif : 13 €
Tarif réduit : 11 € (7-17 ans, étudiants, porteurs d'une carte d'invalidité, demandeurs d’emploi, porteurs du Pass Education - sur présentation d’un justificatif en cours de validité)
Tarif famille : 42 € (pour 2 adultes et 2 enfants de 7 à 17 ans) 
Gratuit pour les enfants de moins de 7 ans, les détenteurs d'une carte ICOM et les journalistes (sur présentation d’un justificatif en cours de validité)

Aides à la visite

Audioguide : 3 €
Application smartphones et tablettes : 2,99 €

Visite commentée de l'exposition 

Une visite commentée de l’exposition est proposée tous les dimanches à 11h pour découvrir l’originalité de l'œuvre de Foujita, entre Orient et Occident, entre tradition et modernité.
Durée : 1h15 | Tarifs : plein tarif 22€ / tarif réduit 20€
Places limitées, pensez à acheter vos billets en ligne ou directement à la billetterie du Musée.
+d'infos

Visite-atelier pour les enfants 

Une visite guidée suivie d'un atelier créatif est proposée tous les samedis à 11h aux enfants de 5 à 12 ans.  
Durée : 1h15 | Tarifs : 13 €
Places limitées, pensez à acheter vos billets en ligne (prochainement disponible) ou directement à la billetterie du Musée.
+d'infos

 


ACCÈS  

En métro : lignes 12, station Rue du Bac
En bus : lignes 63, 68, 69, 83, 84, 94 et 95
En Velib' : Station Boulevard Raspail

Partager